• votre commentaire
  • Jouant de malchance les compagnons ne purent poursuivre le tour de la montagne,

    Rattrapés par une seconde patrouille ils s'envolèrent ( littéralement ) pour échapper a leur poursuivants les gnolls démoniaques ayant une force de frappe non négligeable.
    La tempête repris sans prévenir après trois jours de beau temps et c'est sous un déluge de pluie que les compagnons atteignirent non sans peine les abords de la demeure de la bête!
    L'aide magique d’Archibald et les différents sortilèges appris auprès du Gnome Bomin furent d'une grande aide car sans le contrôle des vents ils eut été impossible d'atteindre l'abri des rochers.
     Une journée d'observation  appris aux scouts qu'une centaine d'esclaves travaillent a la construction des murailles ( intérieurs et exterieures) mais surtout démolissent les bâtiment existants pour reconstruire l'arène .
    Une cinquantaine de Gnolls en patrouille ou en surveillance des esclaves et 10 gardes Charognes montant la garde devant les portes principales, les failles de la muraille sont lentement comblées par trois groupes de 10 esclaves surveillés par 2 gnolls ( chaque groupe )
    Un examen plus approfondis révèle la présence d'esclaves en fuite a l'abri d'un Minaret.
    Les sortilèges d'Archibald permettent en fin d'après midi début de soirée de voler invisibles jusqu'à eu ( un premier contact avait été établi par trois griffes)

    après une longue explication des différentes sections du bâtiment connus des esclaves ( 5 hommes dont 2 guerriers et 3 chasseurs )
    Archibald réfléchit rapidement et décide d'envoyer un élémentaire de terre en reconnaissance , ce dernier confirme la présence de parties souterraines juste sous leur pied !
    qu'a cela ne tienne Archibald ouvre un passage dans le sol ( tuant 3 esclaves au passage )

    Et ils arrivent dans une salle ou sont réfugiés 12 esclaves en fuite ( encore ! ) ces hommes menés par un Ogrelin ne sont que des ombres et une fois le demi ogre tué par Varham et Adour,  ils sont heureux de se rallier aux héros.
    Le passage se referme sur les 5 autres esclaves qui rejoignent le groupe.

    15 hommes et très peu d'équipement
    des indications partielles mais qui se recoupent  , un accès a l'un des minaret ou vivent des araignées géantes ( qui meurent vite ) .
    Les abords sont dégagés et Lakshmi envoi son message confirmant le succès de Nasser et D'harmud !


    votre commentaire
  • Ce lieu est irradié de magie divine et élémentaire, l'eau se déverse a chaque tempête dans la fosse remplie de sable rouge et ensuite le sable humide se met a sécher sous la chaleur du soleil et sans doute des flux de laves qui y circulent a en croire Nasser le jeune.

    Rescapés de la foret de Mir et des alliances Elfiques, la licorne et les chiens sont des gardes malheureux .
    La meute d’œil de la petite souris veille sur ces terres depuis des millénaires et se rappelle du temps des Nains .

    La licorne elle est une rescapée des atrocités Shoon !


    votre commentaire
  • 29 Alturiak Arrivés depuis le plan de l'ombre vous contemplez la forteresse sous la tempête avant de vous séparer.

    Harmud et Nasser partent chercher les salamandres
    Les trois autre cherchent un angle d'attaque.

    La tribu gnoll du cercle campe devant le pont, ils rencontrent une licorne dans une foret de pins puis une meute de chien esquiveurs liés au dolmen profané par les gnolls ceux ci acceptent de leur porter de l'aide.
    L’œil de la petite souris le chef de la meute accepte d'intervenir en leur faveur si nécessaire et la Licorne promet aux paladin un sanctuaire et des soins pour eux et les esclaves qu'ils libérerons.
    En trois jours ( après avoir été blessé gravement par les vouivres ) les trois compagnons n'ont parcourus que la moitié du parcours.
    Après avoir traversé la vallée d'accès au cirque montagneux ( et aussi aperçut de nuit à la lueur de la lune, l’ombre d'une pyramide volante ) ils rencontre leur première opposition Gnoll.


    En arrivant en vue du temple et de la ville, on a décidé de faire le tour du cirque. En effet, il y a bien un pont mais il est garder par 150 gnolls. Trop risqué pour nous 3.
    Aussi, on cherche un endroit ou on pourrait escalader plus facilement ou trouver un passage secret.
    Ni la licorne ni les chiens féeriques n'ont d'indice à ce sujet.
    On sait aussi que cette meute reste ici pour surveiller leur site sacré, aux mains des gnoll en ce moment. Ils sont liés à des divinités de la nature (créatures intelligentes...) Lurue et Eldath.


    3 Ches 917 début de lune décroissante ( J 5 )


    votre commentaire

  • Ces humanoïdes musclé à tête de hyène sont des gnolls, une race maléfique de créatures qui préfèrent généralement les êtres intelligents à la nourriture parce qu'ils crient plus. Les gnolls ne parlent généralement que leur propre langue.  Les gnolls sont des carnivores nocturnes, animés par la faim et peu d'autre motifs. Ils n'aiment pas les géants et la plupart des humanoïdes, mais vont parfois faire des alliances avec de telles créatures tant que cela signifie une abondance de nourriture. Les gnolls préfèrent les combat où ils peuvent se reposer sur leur force physique et le nombre de leurs attaquants pour dominer leurs adversaires. Ils ont peu de discipline dans un combat, mais choisissent généralement des emplacements d'embuscades astucieux pour leur donner l'avantage dans les premières secondes de combat.  Les gnolls ont tendance à former des tribus libres ( de 15  à 150 membres )  qui sont dirigées par leur membre le plus fort, qui utilise la peur, l'intimidation et la force pour rester au pouvoir. Ils révèrent généralement le démon Yeenoghu, semblable à un gnoll . Néamoins les tribus du roi charognard vénèrent Talos sous la forme de Baelros et ce roi a soumis une dizaine de tribu ou plus a sa férule .

    Les gnolls sont des chasseurs capables, mais ils sont de loin plus heureux de fouiller ou de voler une proie que de sortir et de traquer leurs proies. Cette paresse les pousse à acquérir des esclaves de tout type, qu'ils forcent à creuser des garennes, à ramasser des provisions et à boire, et même à chasser pour leurs maîtres gnolls.
    Les créatures autres que les hyènes et autres gnolls sont soit de la viande ou des esclaves, selon le tempérament de la tribu. Même un camarade mort ou tombé est un repas frais pour un gnoll, qui pourrait honorer un membre distingué de la tribu avec une brève prière, ou bien cuisiner celui qui est mort d'une maladie débilitante, mais sinon voir un gnoll mort comme peu différent de tout autre créature. Les gnolls les plus "civilisés" ne mangent pas leurs prisonniers, mais les gardent plutôt comme esclaves, soit pour défendre ou améliorer leur repaire ou pour commercer avec d'autres tribus ou bandes d'esclavagistes.
    Les Gnolls savourent le combat, mais seulement quand ils ont l'avantage évident du nombre. Dans d'autres situations, ils préfèrent éviter le combat sauf pour tuer un autre chasseur, ou tendre une embuscade astucieuse pour faire tomber un gros repas. Ces hommes-hyènes ne voient aucune valeur dans le courage ou la vaillance, préférant s'enfuir dès qu'il devient évident que la victoire n'est pas possible, notant qu'il vaut mieux courir avec la queue cachée que de perdre complètement la queue.


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires