• La fin de la main rouge

    Roc noir est derrière vous, sa puanteur et ce vide. Du temple comme du sanctuaire émanait une aura de mal et de pestilence propre a Talona . Le chemin a demi dissimulé qui serpentait derrière la cascade du crapaud rouge vous a amenés au pied d'un camp de Gobelins. Déchets et immondices jonchaient le sol au pied de ce tertre ou ces vermines montent la garde sous la direction d'un  Ettin.

     

    Vous  combattez deux ettin sur le chemin du Temple de Tiamat puis a quelques heures de marche, vous arrivez enfin devant l'entrée reconnaissable a ses 5 têtes de dragon en pierre sculptés. Vous comprenez a ce qu'elles sont sans sans vie ni couleur que le temple est désacralisé.

    Devant une porte de métal, 4 gobelins assis jouent aux osselets en pariant des morceaux de viande, ils boivent a une gourde de peau.

    vous entrez dans le temple après avoir tué discrètement les gardes. Adour dit avoir des reste de sa vision et semble reconnaitre l'ensemble mais elle se trompe et vous amène a visiter les sous sols et l'aile droite, vous y trouvez une vieille rebouteuse acariâtre et un Alchimiste nain qui vous affirment  que les troupes de sinruth détiennent 6 ou 7 esclaves en ce moment rescapés d'une caravane de pèlerins. C'est le shaman Gobelin qui cherche a les faire travailler pour lui a la confection de potions a base de sang ou de bile de drake ...

    malgré vos efforts vous êtes finalement repérés et vous poursuivez votre avancée le plus rapidement possible pour finalement arriver dans la chambre de Sinruth un cul de sac.

    Pris au piège vous voyez arriver les chasseur d'Al Vhor le héros Gnoll.

    le repaire était faiblement défendu, 10 gobelins, 7 guerriers hobgobelins  et 6 Gnolls, mais le vrai danger venait des jeunes drake de flamme dressés a monter la garde. Leur sang inflammable est un vrai défi . 8 gobelins sont morts, 5 hobgobelins aussi, il ne doit rester que les femelles les jeunes et  la poignée de guerriers menés par le shaman gobelin, son aide et deux Hobgobelins sans doute ...

     

    La déroute des Gnolls est totale trop habitués a la faiblesse de leurs proies humaines les Gnolls comptaient sur la terreur de leur hurlement et la fluidité de leurs filets mais les paladins sans peur et leurs alliées ne se sont pas laissés prendre.

     

    après leur fuite en compagnie de quelques hobgobelines gravides et du shaman gobelin aveuglé par les sortilèges de Loki, les héros ont poursuivi leur recherche de la souris.

    Les rares rescapés de la dernière caravanes travaillaient dans la chambre aux drake, lieu d'alchimie draconique : la cuisinière et l'enfant seuls s'y trouvaient.

    l'antre des hobgobelins s'avère un véritable cauchemard, des corps humains et animaux équarris pendus entre les colones du temple, en train de secher sous un leger feu d'écorces.

    Une odeur de musk et de chair mêlés au fortes odeurs des gnolls et de leurs hyènes.

    Mais la souris n'est pas a l'étage...

    Ni dans la salle d'élevage ou les Hobgobelins gardent des dizaines de rats géants pret a la consommation.

    La pauvre est captive de deux Allip des sortes d’âme en peine, mort vivants fantomatiques se nourrissant de la volonté de leurs proies, la souris est là, catatonique en compagnie d'une demi elfe et d'un acolyte d'Ogma le dieu du savoir, les trois ont été réduits a l'état de coquilles vides lors du départ des prêtres de Talona qui eux aussi, suivant les Gnolls ont fuit le complexe.

    la situation semblait critique, après une tentative désespérée de tuer la drake de flamme emprisonnée, Adour était presque morte. et l'état de fatigue et d'épuisement des mages était grand.

     

     

    La main rouge est décimé, originaires du Shaar et des Wyrmbones, c e sont les survivants d'une autre guerre en préparation, loin d'ici au val d'Elsir, venus grâce au portail magique du temple, lien vers un autre temple de Tiamat occupé lui par la vrai main rouge . Autre temps, autre lieu?


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :